Sunday, November 12, 2006

Tender Forever

Et voici une jeune artiste au parcours un peu atypique. Une Française (bordelaise) qui s'expatrie aux Etats Unis et qui se fait produire sous la tutelle de Calvin Johnson et de son label K Records. Un joli bout de chemin complètement improvisé et guidé par les sentiments. Pour les curieux, un entretien sur Melodick.com nous en dit un peu plus.

Sur scène, la musique de Tender Forever se contente de peu de choses : Mélanie Valera accompagnée d'une boîte à rythmes. Et c'est suffisant car Mélanie étonne à plusieurs niveaux : des mélodies accrocheuses et pleines d'émotions, un jeu corporel spasmodique et énergique, et beaucoup d'humour. On passe un très bon moment à l'écouter jouer et parler. "Je parle beaucoup" dit elle d'ailleurs.

C'est rafraîchissant et enthousiasmant. Pour l'étiquette, on parle de R'n'B Lo-fi !

Vous pouvez écouter ce superbe morceau :
Tender Forever - Then If I'm Weird I Want to Share

--> Suivre son blog
--> Acheter son album
--> La voir en concert

Friday, November 3, 2006

Herman Düne 4

Au risque de passer pour un féru d'Herman Düne. La blogothèque met en ligne régulièrement des concerts à emporter, des podcasts audio qui se bonifient à chaque cuvée.

Herman Düne s'est récemment prêté au jeu et c'est très réussi. J'ai beaucoup apprécié la deuxième vidéo que je reprends ici. Une petite ballade avec Neman et David Herman Düne.

Sunday, October 8, 2006

Herman Düne 3

Près de 7 mois sans post, et me revoilà, ceux qui passent par là de temps en temps, un grand merci. Je m'étonne toujours de voir que vous êtes plus d'une cinquantaine chaque jour à traîner vos clics sur ce blog.

Et mon retour coïncide avec le nouvel album d'Herman Düne Giant à paraître le 16 octobre en France. L'esprit des Herman Düne semble être toujours au rendez-vous. Les coeurs féminins sont plus présents. Petit aperçu avec ce clip non finalisé, un work in progress qui nous donne l'eau à la bouche.

Wednesday, February 1, 2006

Hal - Hal


Voilà l’album qui truste ma platine cd depuis plus de deux semaines. Une bouffée de pop effervescente. Des bulles qui font schiiii. Des cachets d’Efferalgan complètement surexcités sur la portée. Bubbling Pop. Les Beach Boys n’ont plus qu’à aller se coucher, soulagés. Leur descendance est assurée (ne retenons pas notre enthousiasme). Des mélodies qui vous donnent envie de remuer la tête.


Au début, c’est le morceau numéro 8 qui attire votre attention, « Worry About The Rain » un tube en puissance. Une guitare acoustique qui nous envoûte. Un chant sans compromission. Et la touche « repeat » qui s’use irrémédiablement. Et on s’aventure plus en profondeur. « What a Lovely Dance », « Keep Love as your Golden Rule » nous confortent dans notre euphorie. Et puis, on tombe sur « Don’t Come Running » et sa rythmique entêtante. Mon pied ne se retient plus et frappe le sol. On se dit alors que l’on fait bien d’écouter de la musique et que ça fait du bien.

Hal est un quartet composé d'irlandais, peuple connu pour sa sympathie légendaire. Leur musique est une pop folk rafraîchissante aux confluents des Beatles, Byrds et Beach Boys.

Pour faire connaissance avec le groupe, quatre mp3 issus d'une session acoustique sur Planet Claire :
* Hal - Worry about the rain
* Hal - Keep love as your golden rule
* Hal - What a lovely dance
* Hal - Don't come running

Pour les accros (on devient vite dépendant), quelques morceaux en streaming sur le site de la bbc :
* http://www.bbc.co.uk/northernireland/atl/sessions/index.shtml#hal

Et, on n'oublie pas d'acheter l'album ici ou ailleurs. J'avoue aussi que ce n'est pas une découverte puisque l'album a déjà fait l'objet de nombreuses critiques très favorables. Cependant, si vous ne connaissez pas, vous êtes des sacrés veinards.

Tuesday, January 10, 2006

Anthony & The Johnsons

Acheté il y a plus de 6 mois, quelques dizaines d'écoutes se sont écoulées depuis, et le charme de I Am A Bird Now opère toujours merveilleusement bien. Une voie splendide. Des invités de renom (Lou Reed, Devendra B, Boy George, Rufus W). Une avalanche de récompenses : classé parmi les meilleurs albums 2005 par plusieurs magazines. Vous n'avez plus aucune raison pour ne pas l'écouter.

Voici deux extraits à savourer :
* Anthony and The Johnsons - You are My Sister (Vidéo)
* Anthony and The Johnsons - Hope There's Someone (Animation Flash)

Monday, December 19, 2005

Gogol Bordello

Bonne surprise cinéma du moment : Tout est illuminé de Liev Schreiber. C'est l'histoire d'un jeune américain (joué par Elijah Wood), à la collectionnite aigue, qui part en Ukraine à la recherche de la femme qui sauva son grand-père des Nazis durant la seconde guerre mondiale. Notre jeune homme est à son arrivée à Odessa prit en charge par une agence de voyage un peu atypique (le grand père aveugle, le fils rappeur, le chien fêlé), spécialisée dans la recherche des parents juifs morts pendant la guerre. Et, voilà nos trois larrons (et le chien : Sammy Davis Junior Junior !) embarqués sur les petites routes de la campagne ukrainienne.

Ce road-movie va au fûr et à mesure du film se transformer pour chacun des personnages en une quête de soi, un retour à ses propres origines, à sa place dans l'histoire. Un film émouvant, plein de sensibilité.

Le film est soutenu par une bande-son très agréable. On peut y entendre entre autres Paul Cantelon et Gogol Bordello. Un peu le clash d'ailleurs, d'un côté une musique calme et sereine, de l'autre une orgie gypsy punk. Et, on va aller faire un tour de ce côté.



* Gogol Bordello - Not a Crime extrait de Gypsy Punk: Underdog World Strike
* Gogol Bordello - Gypsy Part of Town extrait de Gogol Bordello vs. Tamir Muskat
* Gogol Bordello - Little Spy extrait de Gogol Bordello vs. Tamir Muskat

Monday, December 12, 2005

Asif Ali Khan

Vu et entendu lors d'un concert nantais au Lieu Unique. Asif Ali Khan est aujourd'hui considéré comme le digne successeur de Nusrat Fateh Ali Khan. Ce maître de Qawwalî étonne par sa fougue, sa puissance de chant. Sur scéne, il est soutenu par une section rythmique étourdissante composée d'une dizaines d'hommes jouant du claquement de mains. Le dholak, tambour traditionnel à deux côtés, vient frénétique et passionné renforcer le tout.

قوٌالی

Une fois n'est pas coutume, voici une vidéo extraite du site Mondomix :
* Asif Ali Khan - La Cité de la Musique, mai 2004

Pour se procurer un CD de ce dernier, il faut creuser un peu. Vous en trouverez quelques uns disponibles sur des portails spécialisés de musique indienne ou pakistanaise, sinon c'est amazon.com.

Mais, je n'ai pas fini. En surfant pour en savoir un peu plus sur le dholak, je me suis retrouvé sur cette page. Le projet ici présenté est la création d'un dholak électronique (pas un VST, un véritable instrument capable d'envoyer des informations midi). Si j'ai bien compris, le jeu du percussionniste sur le dholak est enregistré par des capteurs placés aux deux extrémités du tambour. Un deuxième laron peut grâce à une cuillière en bois (the digital spoon !) manipuler le son du premier par l'entrejeu de contrôleurs fixés directement sur l'instrument ou par l'intermédiaire d'un logiciel midi. Arrêtez moi si je me trompe.



Vous pouvez écouter le Edholak (c'est son petit nom) en téléchargeant le morceau suivant issu du GigaPop Ritual, concert d'instruments électroniques réalisé en simultané entre les Universités de McGill (Canada) et Princeton (Etats-Unis). Et pour être précis, je vais reprendre l'intitulé exact donné à cet événement : A Live Networked Performance Piece for Two Electronic Dholaks, Digital Spoon, DigitalDoo, 6 String Electric Violin, Rbow, Sitar, Tabla, and Bass Guitar.

* GigaPop Ritual

.